Rylee Bowen – USA

https://www.instagram.com/rylee.bowen/?hl=fr
https://www.worldathletics.org/athletes/united-states/rylee-bowen-298951
  • Quel est le premier souvenir de ta carrière? – Ça remonte à mes 5 ans. ma mère m’emmenait courir avec elle, et j’étais dans une poussette. Quand je n’en pouvais plus d’être assise je mettais le pied sur le frein pour qu’elle s’arrête et me fasse courir à ses côtés. dès que j’étais fatiguée je demandais à remonter me reposer dans la poussette!
  • Quel est ton objectif à long terme? – Comme tous les athlètes je rêve des Jeux Olympiques!
  • Quel est ton entraînement préféré? – Sans hésiter ce sont les 300m! Ils me permettent de me faire plaisir sur l’allure tout en me faisant travailler sur le volume.
  • Quelle est ta piste préférée? – Ma piste préférée restera pour toujours celle de l’université de Berkeley en Californie : J’y ai fait beaucoup de bonnes courses et en plus elle est dorée, plutôt cool non?
  • As-tu une musique qui te motive? – J’en ai plein! Avec mon équipe on créé des playlists. La dernière qu’on a mise au point regroupe plein de vieux tubes pop dont on connait toutes les paroles sans vraiment savoir pourquoi…
  • Que manges-tu en général avant une course? – Je suis TRÈS superstitieuse par rapport à ça : j’essaye de toujours manger du saumon avant un course car j’adore ça! Je le mange avec du riz et des légumes avant presque toutes les compétitions.
  • As-tu un rituel spécial avant la compétition?- Avant chaque course ma mère me dit : « Gagne, perds, ou foire je t’aimerais toujours. Mais maintenant que tu le sais, va botter quelques fesses! ». Depuis que j’ai fais une bonne course après ces paroles j’ai pris l’habitude de lui demander de le répéter avant chacune de mes compétitions!
  • Quelle est la chose que tu préfères dans l’athlétisme? – Ce qui me plait le plus c’est les amitiés qui naissent de ce sport. C’est incroyable de pouvoir travailler avec d’autres athlètes pour atteindre ses buts. J’adore aussi la sensation que l’on ressent quand on entend la cloche du dernier tour et que l’adrénaline nous permet de passer outre la douleur!