L’histoire de la win : comment nous sommes entrées en piste

L’athlétisme, pour nous, c’est une longue histoire. 

On pourrait se la jouer à la Gauloise en disant que comme Obelix, on est tombées dedans dès notre plus tendre enfance, mais la comparaison n’est pas très flatteuse et on ne voudrait pas se faire attaquer en justice pour plagiat.

Pour commencer dans l’ordre, tout est arrivé en -6 mois avant Marie et Lucie, en Mars 1998.

C’est là qu’a commencé notre carrière athlétique avec un premier championnat de France de cross in-utero à Chartres.

Après une petite coupure de 4 ans nous avons repris le chemin de la piste en 2002, date à partir de laquelle nous avons été officiellement licenciées à la FFA.

Nos épreuves de prédilection de l’époque étaient entre autre : la sculpture sur plasticine, les châteaux de sable dans le sautoir en longueur, la pataugeoire dans la rivière de steeple, la gym sur les tapis de perche ainsi que les dégustations de crêpes à la buvette.

Notre éveil athlétique a duré de nombreuses années jusqu’à notre premier cross en 2006.

A partir de là nous nous sommes auto-déclarées « athlètes » et n’avons cessé de l’être.

Jusqu’en 2012, nous n’étions à proprement parler que des « athlètes du dimanche », boudant l’entraînement mais bataillant joyeusement sur les compétitions dès que l’occasion nous était permise.

À partir de 2012, années où les jeux Olympiques de Londres nous ont profondément marquées et captivées, nous avons décidé que l’athlétisme méritait largement de prendre une place plus importante dans notre vie.

Dès lors, il ne s’agissait plus uniquement d’écouter les récits d’entraînement de papa et maman, athlètes depuis plus de 20 ans, d’aller jouer les supporters sur les meeting ou encore d’enfiler les pointes une poignée de fois en une saison.

Nous avons commencé à nous entraîner régulièrement (d’abord une fois par semaine, en augmentant progressivement la dose année par année, jusqu’à atteindre les 7 jours sur 7 tant attendus en 2020), sous la houlette de papa et accompagnées par maman.

Dès que nous en avons eu la possibilité, nous avons choisi de nous aligner sur les épreuves de demi fond et plus particulièrement sur le steeple.

Ce choix a été motivé par notre fascination pour l’épreuve, la présence d’obstacles qui rendent la course tellement plus ludique et technique, ainsi que la tradition familiale (papa étant steepleur quand ses tendons le lui permettaient…).

Ainsi, en 2014, nous avons bouclé les 5 tours de pistes et passé les 18 obstacles de notre premier 2000m steeple.

En 2015, nous partions pour les championnats du monde -18 ans en Colombie pour représenter la France sur cette épreuve.

Depuis, nous avons traversé des moments formateurs mais moins agréables avec nos premières blessures et quelques désillusions, mais la passion n’a jamais été altérée et on peut dire que les choses roulent de mieux en mieux.

Aujourd’hui, nous pouvons êtres fières d’avoir participé à 3 championnats de France Élites et accroché quelques places d’honneur sur des championnats de France sur piste et en Cross.

Nous nourrissons cependant de bien plus grandes ambitions et sommes convaincues que l’aventure à deux vaut bien quelques choix et quelques sacrifices.

Tout partager implique d’en avoir un peu moins, mais c’est mille fois plus savoureux!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *