Jasmijn Bakker – NETHERLANDS

https://www.instagram.com/xjasmijnbakker/
https://www.worldathletics.org/athletes/netherlands/jasmijn-bakker-295781
  • Quel est le premier souvenir de ta carrière? – mon premier souvenir en lie avec la course ne me touche pas directement, c’est plutôt mes parents. Ces derniers sont aussi des athlètes. Quand j’étais toute petite, j’accompagnais leurs footings à vélo ou je jouais au pied de la côte qu’ils faisaient avec ma grande soeur pendant leurs séances… Mon premier souvenir d’athlète à proprement parler date de mon premier cross : j’avais 5 ans. J’ai tellement aimé que j’ai souri du début à la fin. le parcours était doté d’obstacles par dessus lesquels nous devions passer. Je crois que c’est de là qu’est née ma passion pour le steeple. Mes parents ne m’ont jamais forcé à faire de l’athlétisme comme eux, mais je suis convaincue qu’avoir été baignée dedans dès ma naissance à rendu naturel le fait que je décide de pratiquer!
  • Quel est ton objectif à long terme? – Une finale Olympique sur steeple! Et aussi participer à des championnats du monde, d’Europe et des Diamond Leagues! d’ailleurs, j’espère vraiment qu’ils remettront le steeple au programme de ces dernières, d’après moi c’est une des courses les plus passionnantes.
  • Quel est ton entraînement préféré? – Ce n’est pas une réponse originale pour une steepleuse, mais mes séances préférées sont sans hésiter les séances de technique steeple! Dans mon club, tous les dimanches de la saison estivale ont lieux des entraînements rien que pour les athlètes pratiquant cette épreuve. J’aime ces entrainements car le steeple est ce que je préfère et les autres athlètes sont tout aussi passionnés que moi par la discipline, ce qui met une ambiance de folie! En hiver, j’adore elles séances de côtes, même si tous les entraînements ont quelque chose de plaisant dans la variété qu’ils proposent. C’est cette diversité qui me plait tant.
  • Quelle est ta piste préférée? – Je n’en ai pas vraiment, tout ce qui m’importe c’est que la rivière de steeple soit à l’intérieur de la piste.
  • As-tu une musique qui te motive? – Je n’écoute jamais de musique pendant mes échauffements ou avant une course, du coup on ne peut pas vraiment dire qu’il y ait un son qui me mette dans des dispositions particulières… Sinon, le morceaux qui me donne envie de tout déchirer c’est « This is what it feels like » de  Armin van Buuren.
  • Que manges-tu en général avant une course? – Avant une course je mange toujours des flocons d’avoine avec de la banane et des fruit secs comme des raisins et des noisettes. En fait, je mange de l’avoine presque tous les jours au petit déjeuner : j’adore ça. Du coup, c’est un repas que j’aime manger avant les competitions car je sais que j’ai l’habitude et que ça me convient parfaitement, surtout que je le mange assez longtemps avant le début de la course. Sinon, il m’arrive de manger plutôt du pain avec du sirop d’érable. Mon pain préféré est celui à la cannelle et aux raisins que fabrique le boulanger le plus près de chez moi. La plupart du temps, quand il faut faire une collation sur place avant la course j’emporte avec moi ce pain et du sirop d’érable pour être sûre d’avoir l’énergie nécessaire!
  • As-tu un rituel spécial avant la compétition?- Avant une course je procède toujours de la même manière : je tresse mes cheveux. Un fois que mes tresses sont faites, je suis prête à rentre dans la course, je suis dans mon truc et je suis concentrée. Après ça, j’ai une routine d’échauffement comme tous les athlètes ont.
  • Quelle est la chose que tu préfères dans l’athlétisme? – C’est une question difficile car il y a une somme incroyable de choses que j’adore dans l’athlétisme. Je crois que ce que je préfère c’est faire des compétitions et voir les progrès que tu fais en tant qu’athlète. J’aime aussi les rencontres et les voyages que ça permet de faire. Après, je dirais qu’une des choses les plus merveilleuses avec la course c’est la possibilité que cela offre de s’évader dans la forêt et de profiter de la beauté de la nature qui nous entoure juste en enfilant une paire de baskets!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.